Archives par mot-clé : villes portuaires

Guadeloupe Port Caraïbes au rang des finalistes du Prix ESPO 2015 pour le projet « Je découvre mon port »

Depuis 2009, l’Organisation Européenne des Ports Maritimes (ESPO) décerne le Prix ESPO qui récompense les stratégies des autorités portuaires pour améliorer leurs relations avec leur territoire. Cette année l’Organisation met à l’honneur les actions de promotion des échanges entre le secteur portuaire, les écoles et les universités.

Le Grand Port Maritime de la Guadeloupe,  qui s’est récemment engagé dans la création d’un Port Center, a été retenu parmi les finalistes de l’édition 2015 du Prix ESPO[1] aux côtés des autorités portuaires d’Anvers, Brême, Dublin et Valence.

Le projet de Guadeloupe Port Caraïbes se veut partie intégrante « d’une approche à 360° » d’un développement portuaire en milieu insulaire et tropical. L’autorité portuaire met donc l’accent sur la richesse de la biodiversité de l’archipel dans les trois principaux axes[2] de son projet :

  • favoriser la connaissance de l’environnement naturel dans lequel les activités maritimes et portuaires sont menées, notamment en soutenant la recherche universitaire (Universités des Antilles et de la Guyane et Pierre et Marie Curie) et des projets en partenariats avec des institutions locales (ex.  Le Parc Naturel de la Guadeloupe) et nationales ;
  • faire connaître les secteurs liés à l’activité maritime et portuaire et leur impact économique via des journées portes ouvertes, la publication de brochures et l’organisation de rencontres entre le public scolaire et les professionnels ;
  • élaborer une approche durable du développement des infrastructures portuaires en mobilisant l’expertise universitaire ou encore en communiquant autour des mesures de compensation environnementale mises en place par le port.

Au-delà de la compétition, l’intérêt de la participation de Guadeloupe Port Caraïbes à ce type d’évènement réside dans le fait qu’elle concrétise la volonté de l’autorité portuaire de mettre en lumière ses efforts pour se positionner comme un élément moteur du développement régional.  En outre, elle traduit un mouvement d’intégration au sein de standards européens en matière de conception du développement portuaire. En ce sens, c’est un exemple notable de la reconfiguration du rôle de l’autorité portuaire dans les régions ultra-marines françaises et de la transformation de la gouvernance portuaire et territoriale à l’œuvre.

[1] Les résultats seront annoncés le 10 novembre 2015 lors de la cérémonie de remise des prix à Bruxelles.

[2] Ces axes ont été présentés par l’autorité portuaire du Grand Port Maritime de Guadeloupe au cours d’un entretien avec les représentants de l’Organisation Européenne des Ports. Retrouvez l’intégralité de l’entretien en anglais sur le site d’ESPO : http://www.espo.be/index.php?option=com_content&view=article&id=660:espo-award-2015-shortlisted-projects-guadeloupe-port-caraibes-presents-qdiscovering-my-portq&catid=34:espo-press&Itemid=109.

Mise en ligne de n°4 de la revue Urbanités: « Repenser la ville portuaire »

Le quatrième numéro de la revue Urbanités consacré  aux villes portuaires est en ligne.

De Baltimore à Osaka en passant notamment par Buenos Aires, Paris et Rotterdam, les contributions publiées évoquent les aspects morphologiques, économiques mais aussi institutionnels de la relation ville-port pour mettre en lumière les enjeux et dynamiques  de ces territoires au coeur de la mondialisation.

L’édition complète est en libre accès via le site de la revue.

Bonne lecture!

P&T in brief: Report over « The Asian Mediterranean: Port Cities and Trading Networks in China, Japan and Southeast Asia, 13th-21st Century » by F.GIPOULOUX

Book cover. Source: Angela Schottenhammer (http://chinaperspectives.revues.org/6499; accessed online 2 July 2014)
Book cover. Source: Angela Schottenhammer (http://chinaperspectives.revues.org/6499; accessed online 2 July 2014)

The blog Carnets du Centre de Chine sheds light over the publication of the English version of François GIPOULOUX’s book: La Méditerranée asiatique. Villes portuaires et réseaux marchands en Chine, au Japon et en Asie du Sud-Est,xviexxisiècle (Paris, CNRS Éditions)  published in 2009.

In 2009, François Gipouloux published his La Méditerranée asiatique. Villes portuaires et réseaux marchands en Chine, au Japon et en Asie du Sud-Est,xviexxisiècle (Paris, CNRS Éditions), providing scholars for the first time with a general Braudelian synthesis that compared the European and the Asian “Mediterraneans.” He distinguished three different Mediterranean spaces: the European Méditerranées of the repubbliche marinare, the Hanseatic League in the Baltic Seas, and the Asian Mediterranean comprising the Sea of Japan, the Yellow Sea, the South China Sea, the Sulu Sea, and the Sea of the Célèbes. (…)

The strength of Gipouloux’s argumentation, however, lies not in historical China but in the present, especially in the decades after the gradual opening of China with the reforms of Deng Xiaoping. I would therefore recommend this book to anyone who is interested in a general Braudelian synthesis of the Mediterranean in a real global context, to scholars who look for similarities between not only Asia and Europe but also past and present, and to those who want to know more about the economic development of modern Chinese port cities – including cities such as Hong Kong or Singapore – and parallels between Chinese and other Asian port cities located in the Asian maritime corridor (…).

Read Angela Schottenhammer’s complete report over The Asian Mediterranean: Port Cities and Trading Networks in China, Japan and Southeast Asia, 13th-21st Century, initially published on China Perspectives via the Carnets du Centre de Chine’s page

Appel à contribution de la revue Urbanités : « Repenser la ville portuaire »

La revue Urbanités consacre son quatrième numéro aux villes portuaires en mettant en lumière les « nouvelles activités des ports et  l’évolution de leur rapport au territoire (activités port related et port specific) »:

 Des infrastructures portuaires à la ville portuaire ; des porte-conteneurs aux musées ; des échanges aux trafics ; des marins aux touristes. La ville portuaire offre une diversité géographique, historique, sociologique, culturelle et politique que nous souhaitons aborder dans le quatrième numéro d’Urbanités.

Les auteurs sont invités à soumettre leurs contributions d’ici le 1er juin 2014 sous la forme d’articles, d’entretiens, de portraits de villes ou d’acteurs, de portfolios ou encore de vidéos.

Consultez l’appel complet via le site de la revue.