Archives par mot-clé : EMAR-IFSTTAR

Séminaire EMAR-IFSTTAR « L’ouverture portuaire de l’Inde à la mondialisation au travers du prisme de la conteneurisation » animé par Jacques CHARLIER, le 04 décembre 2015

La nouvelle saison du cycle de séminaires EMAR-IFSTTAR redémarre avec une séance consacrée à l’Inde!

Alors que l’Union indienne est mise au programme des concours en 2016, cette contribution de Jacques CHARLIER, professeur émérite de géographie à l’Université de Louvain-la-Neuve, promet d’offrir un éclairage particulièrement enrichissant sur le système portuaire indien et ses mutations récentes. Elle sera suivie d’un débat animé par Patrick NIÉRAT, chercheur à l’Ifsttar.

La littérature maritimiste contemporaine est pratiquement muette à propos des ports indiens, alors qu’une « révolution portuaire » (qui suscite l’intérêt de ports comme Anvers ou Dunkerque) est en train de s’y dérouler, un peu à l’image de celle observée en Chine il y a une vingtaine d’années. Longtemps repliée sur elle-même, l’Inde est en train de s’ouvrir à la mondialisation, non sans de grosses difficultés au niveau de ses infrastructures, notamment portuaires et d’arrière-pays.  L’exposé vise à donner une vue d’ensemble sur le système portuaire du pays et des spectaculaires évolutions qui y ont été observées lors du dernier quart de siècle, avec un trafic de conteneurs qui est passé de moins de moins d’un million d’EVP en 1990 à près de 12 millions en 2014. Globalement, la desserte de l’Inde  était fortement feederisée jusqu’à présent (depuis le Moyen Orient, Colombo ou Singapour) et tous les investissements en cours visent principalement à permettre des dessertes directes, en lien avec des profondeurs supérieures et un marché national qui atteint une masse critique suffisante ; une inversion est même envisageable, une partie de l’Océan Indien pouvant à l’avenir être feederisée depuis certains ports indiens, enclenchant ainsi un cercle vertueux. Dans certains cas, une desserte triangulaire impliquant aussi l’Afrique de l’Est, voire l’Afrique du Sud, est envisageable pour donner un aliment suffisant aux petits overpanamax qui commenceraient à être engagés. Contrairement à la Chine, dont l’essor portuaire s’est accompagné d’un spectaculaire développement de la flotte conteneurisée nationale, l’Inde semble toutefois ne pas pouvoir investir, faute de moyens et d’acteurs dynamiques, dans une flotte qui serait à la mesure des besoins du pays.

Rendez-vous le vendredi 4 décembre 2015 de 10h30 à 12h30 (accueil café à 10h15) dans les locaux de Voies Navigables de France (salle 1er étage) au  156 Rue du Faubourg Saint-Denis 75010 – Paris. Métro : Gare du Nord.

Les inscriptions se font via le Formulaire d’inscription au séminaire EMAR-IFSTTAR mis en ligne par les organisateurs.

Séminaire EMAR-IFSTTAR « Les reformes portuaires en Espagne : Analyse critique de l’évolution des modèles économiques, de gestion et de relation » animé par Fernando Gonzalez LAXE, le 20 mars 2015

A l’occasion des rencontres thématiques du séminaire EMAR-IFSTTAR, Fernando Gonzalez Laxe, Professeur à l’Université de la Corogne, ancien président de l’Autorité publique Puertos del Estado de España (2009-2012) animera une session proposant un examen et une mise en perspective des réformes portuaires en Espagne sur la période 1992-2010:

« Le secteur portuaire espagnol a considérablement évolué au cours des deux dernières décennies. Cette transformation s’insère dans un mouvement international de réformes qui vont dans le sens d’un renforcement de la participation du secteur privé aux activités portuaires. En adoptant des nouvelles technologies et des nouveaux modèles économiques, le secteur portuaire espagnol a en particulier cherché à accommoder son cadre de régulation aux différents modèles de gestion des ports. Fort de son expérience à la tête de l’autorité publique Puertos del Estado, (2009-2012) Fernando Gonzalez Laxe dressera au cours de sa présentation un bilan critique des réformes portuaires espagnoles durant la période 1992-2010. »

Rendez-vous le 20 mars prochain de 10h30 à 12h30 dans les locaux de Voies Navigables de France (salle du 1er étage) au 156 Rue du Faubourg Saint-Denis 75010 – Paris (Métro : Gare du Nord)!

Les inscriptions se font via le formulaire dédié au séminaire.

 

Autoroute de la mer en péril à Montoir-Gijón : l’avenir de l’un des maillons de la politique européenne en question

Conception et réalisation: Anne Gallais-Bouchet (en ligne): http://www.isemar.asso.fr/fr/pdf/carte-isemar-70.pdf
Les autoroutes de la mer en Europe. Conception et réalisation d’Anne Gallais-Bouchet (en ligne): http://www.isemar.asso.fr/fr/pdf/carte-isemar-70.pdf

Initialement conçues comme l’un des maillons de la politique de transport européenne (Réseau Transeuropéen de Transport) soutenant le transport maritime à courte distance et le report modal dans une perspective de développement durable, les autoroutes de la mer connaissent aujourd’hui de lourds dysfonctionnements.

 Alors qu’elle était censée s’inscrire dans une approche intégrée du transport – essentiellement de marchandises, la mise en œuvre de ces services s’avère en effet problématique et controversée. 

L’annonce d’une table-ronde consacrée à la relance de la ligne Montoir-Gijón le 13 janvier 2015 témoigne de ces atermoiements.

Quels financements mobiliser face un marché souvent insuffisant pour assurer la viabilité économique de la démarche? Quels leviers actionner pour encourager les parties prenantes (armateurs, entreprises de transports) à utiliser ces lignes ? Quel type d’engagement attendre des collectivités locales et des États concernés?

Pour mieux appréhender les enjeux de cet outil potentiel de valorisation d’une chaîne de transport intégrée à l’échelle européenne et de développement régional pour les États membres :

Séminaire EMAR-IFSTTAR « Institutions, Planning and Development of Transport Infrastructure Projects:the case of the Centreport Canada way project » animé par Adolf K.Y. NG, le 06 juin 2014

L’édition estivale du cycle de séminaires EMAR-IFSTTAR accueille  Adolf K.Y NG, professeur associé, spécialiste des transports et du management des chaînes logistiques de l’I.H. Asper School of Business de l’Université de Manitoba au Canada.

Sa présentation intitulée « Institutions, Planning and Development of Transport Infrastructure Projects: the case of the Centreport Canada way project » analysera  l‘impact du contexte institutionnel dans l’élaboration et la mise en oeuvre du projet de voie rapide (CentrePort Canada Way)  associée au CentrePort de Winnipeg, port intérieur multimodal disposant de zones franches et d’un accès privilégié aux marchés nord-américain, sud-américain, asiatique et européen.

Rendez-vous le 06 juin prochain de 10h30 à 12h30, dans la  salle B017 des locaux de l’IFSTTAR au  14-20 Bd Newton, Cité Descartes à Champs sur Marne (Arrêt du RER A : Noisy-Champs )!

Les inscriptions se font via le lien dédié au séminaire.