Émergence d’un Port Center : vers un nouveau dialogue entre port et citoyens en Guadeloupe ?

Couverture de la Charte des missions d'un Port Center. Source: AIVP
Couverture de la Charte des missions d’un Port Center. Source: AIVP

Inspiré des démarches initiées par les autorités portuaires d’Europe du nord – notamment celle d’Anvers, le concept de Port Center s’est progressivement diffusé en Europe et dans le monde (ex. Italie, Australie).

Les Port Center sont à la fois des espaces d’accueil du public et le réceptacle d’échanges entre le monde de l’éducation et les entreprises. Ils ont vocation à fournir un lieu de réponse aux questions environnementales et une contribution au développement économique régional qui constituent des enjeux majeurs des régions portuaires.

En mobilisant plusieurs leviers d’action et moyens de communication (ex. forum des métiers, expositions, programmes d’immersion professionnelle de courte durée, présence sur les réseaux sociaux), les Port Center permettent aux autorités portuaires d’informer la population ainsi que les usagers directs sur les projets d’infrastructure tout en s’impliquant dans la formation professionnelle pour favoriser l’émergence d’une main-d’œuvre qualifiée forte d’une culture maritime et portuaire.

En sus de renouveler l’image du port, il s’agit de fédérer les différentes parties prenantes de l’activité portuaire, parmi lesquelles les entreprises clientes du port et les collectivités locales, mais aussi et surtout le grand public.

C’est avec le soutien de l’AIVP qui anime un réseau des Port Center (Port Center Network) que le Grand Port Maritime de Guadeloupe s’est lancé dans la démarche. Elle a été officialisée le 26 mars dernier à l’occasion des Journées Régionales de l’AIVP. La signature de la Charte des missions d’un Port Center a rassemblé la Chambre de Commerce et d’Industrie des Îles de Guadeloupe, la Communauté d’Agglomération Cap Excellence, la Ville de Pointe-à-Pitre et celle de Baie-Mahault, le Conseil Régional, le Cluster Maritime et l’Union Maritime et Portuaire.

Dans un contexte marqué par :

Pour améliorer l’accès au port, l’extraction des matériaux les plus durs et de ceux situés dans les zones peu profondes s’effectue par d’une pelle sur ponton, le« Postnik Yakovlev » (photo). Il est associé à une drague aspiratrice en marche (DAM), le « Pedro Alvarez Cabral».  (M.VERDOL, 26 mars 2015).
Pour améliorer l’accès au port, l’extraction des matériaux les plus durs et de ceux situés dans les zones peu profondes est effectuée à l’aide d’une pelle sur ponton, le« Postnik Yakovlev » (photo). Elle est associée à une drague aspiratrice en marche (DAM), le « Pedro Alvarez Cabral». (M.VERDOL, 26 mars 2015).

l’émergence d’un Port Center constitue un pas important qui témoigne de la volonté de l’autorité portuaire de s’investir durablement dans son territoire.

Pour instaurer un véritable dialogue, la concrétisation de l’initiative guadeloupéenne devra intégrer une analyse fine de l’ambivalence de l’imaginaire portuaire dans un cadre postcolonial ainsi que de la complexité des interactions ville-port en milieu insulaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *